aliv-e.com - une division de Jalinis


ACCUEIL
CONTACT
QUI SOMMES-NOUS?
SHOPPING
CONFIDENTIALITÉ

FRANÇAIS
ENGLISH


Choisis la vie!

        






 PROMOTIONS

- Canada
- Europe

 APPAREILS

A - Z

Déshydrateurs
Extracteurs de jus
Germoirs
VitaMix
Usagés

 LIVRES

Français
Anglais
 SUPPL�MENTS

AIM
BarleyMax
A - Z

 ï¿½DUCATION

Activités
Archives
Bien Vivre
Cellule Saine
Déshydratation
Famille Boutenko
Germination
Lectures suggérées

 PARTENAIRES

AIM International
Ateliers et cours
Les Éditions Jalinis


Cerveaux fragiles :
Pesticides et autres produits toxiques

 

Par Colette Dumais, ND

Constats

Selon le professeur Nicholas Ashford, scientifique reconnu, consultant pour le United Nations Environment Program, «les substances chimiques sont le plus grand problème environnemental, auquel les pays industrialisés doivent faire face»[i]. Des pesticides et d’autres substances toxiques se retrouvent partout, dans l’air et la poussière que l’on respire, dans les aliments que l’on mange et dans l’eau que l’on boit.

L’emploi de pesticides est actuellement 30 fois supérieur à ce qu’il était en 1942. 70, 000 produits sont commercialisés sous la forme d’insecticides, de fongicides, d’herbicides, etc. Pendant 30 ans, et dans les dernières années, à des quantités de 20 à 24 millions de tonnes par année, on a arrosé les aliments et les jardins d’un certain type de pesticide, commercialisé sous le nom de Dursban ou encore Lorsban. Ce type de pesticide se retrouvait dans 800 produits. Les manufacturiers assuraient sa sécurité pour la santé humaine. Plusieurs recherches, cependant, ont démontré sa nocivité. Il est maintenant banni pour certaines utilisations, mais reste toutefois utilisé en agriculture.

En Grande-Bretagne, des centaines de fermiers ont été malades après avoir plonger leurs animaux dans des substances parasiticides à base d’organophosphates. Les symptômes pouvaient être légers comme des reniflements et des yeux larmoyants ou plus sévères, comme des spasmes musculaires, de l’insomnie et de la fatigue excessive. Certains fermiers ont même pensé au suicide.

En Europe, il pleut des pesticides. Selon les scientifiques de l’Institut Fédéral Suisse pour l’Environnement, la Science et la Technologie, le niveau de produits chimiques trouvé dans l’eau de pluie peut être au-dessus des normes recommandées pour l’eau potable. Les plus hautes concentrations se retrouvent principalement à la suite d’une période de sécheresse, suivant la vaporisation des terres.

Des chercheurs du University of Texas School Health d’Houston ont constaté que des aliments contenaient 22 fois la quantité de dioxine recommandée par le U. S Environnement Protection Agency. Cette présence prend des proportions encore plus alarmantes, chez les enfants qui sont allaités, elle atteint 35 à 65 fois la dose maximale tolérable. Que sont les dioxines ? Elles sont une famille de substances chimiques les plus toxiques que l’on rencontre à la surface de la terre. Elles prennent leurs sources dans la transformation industrielle, la production de certains pesticides et herbicides, l’incinération de substances plastiques et toxiques par les hôpitaux, etc. Les feux de forêt et les irruptions volcaniques en sont les sources naturelles. Les aliments les plus susceptibles de contenir des dioxines sont la viande et les produits laitiers parce qu’elles se logent dans le gras.

Il y a aussi les BPC ou Biphenyls Polychlorinates, s’ils ne sont plus employés aujourd’hui, ils demeurent encore stockés à bien des endroits et continuent à contaminer les terres et les cours d’eau pour se retrouver finalement dans la chaîne alimentaire.

Conséquences générales

Selon le U.S National Ressource Defense Council, 55 % des risques de cancer proviendraient de l’exposition à des pesticides cancérigènes, avant l’âge de 6 ans. Selon Théo Colborn, un scientifique environnementaliste, 60 % des pesticides sur le marché sont connus comme ayant des conséquences fâcheuses sur le système glandulaire endocrinien et le système reproducteur. Les autres 40 % n’ayant pas été étudiés en ce sens. Les symptômes les plus communs de l’exposition aux pesticides sont la fatigue et une mémoire diminuée. Une exposition prolongée peut être reliée à des problèmes de cancers, de désordre du système nerveux central, d’hyperactivité, de problèmes de peau, de problèmes gastro-intestinaux, de problèmes de foie, de déséquilibres glandulaires, de problèmes d’infertilité, de problèmes respiratoires, etc. Il faut aussi savoir que ce sont dans les tissus graisseux que les pesticides et les produits toxiques s’accumulent.

Les enfants sont-ils touchés ?

  • Pendant la grossesse
    Une recherche du Dr Gerhard Winneke et de son équipe de l’Université Heinrich-Heine, de Düsseldorf, en Allemagne a été publiée dans le journal médical «The Lancet ». Ils ont établi un lien entre les femmes qui avaient un taux élevé de BPC dans leur lait maternel et leurs bébés qui présentaient un développement mental et physique en dessous de la moyenne. Le développement du cerveau des bébés, exposés à des substances chimiques toxiques, provenant de l’environnement, comme les BPC et se retrouvant dans le sang ou le lait maternel, peut-être affecté avant et après la naissance.

  • Pendant la petite enfance
    En 1993, le National Academy of Sciences publiait un rapport ou on constatait la vulnérabilité des enfants exposés aux pesticides. Ils seraient beaucoup plus vulnérables parce que toutes proportions gardées, les petits enfants absorbent plus de pesticides, par livre, qu’un adulte. Ils boivent plus de jus, mangent plus de fruits, portent leurs jouets à la bouche, jouent au ras du sol à l’extérieur. Ils sont aussi en pleine croissance et leur système nerveux et glandulaire n’ont pas atteint leur maturité.

  • Dans la cour d’école
    Sur une période de trois ans, le Government Accounting Office des E.U. a reçu 2 000 plaintes de cas d’enfants ayant subit des préjudices dus aux pesticides, dont plus de 12 cas d’hospitalisation. Selon le Dr. Marion Moses, directeur du Pesticide Education Center de San Francisco, en Californie, les pesticides de type organophosphate peuvent avoir des effets sur les fonctions cardiaques et selon lui, cela n’est que la pointe de l’iceberg.

  • Dans leur assiette
    Chaque jour, aux E.U. plus d’un million d’enfants mangent des aliments qui après avoir été lavés contiennent encore des doses inacceptables de résidus de 13 pesticides. Selon les recherches du Dr. Herbert L. Needleman, professeur de pédiatrie et de psychologie de l’Université de Pittsburgh, l’apprentissage et le développement du cerveau des enfants sont affectés insidieusement. Les aliments les plus susceptibles de contenir le plus de pesticides sont les pêches, les pommes, les nectarines, les poires et le popcorn. Dans les aliments pour bébé, les poires, les pêches et les jus de pommes sont les plus touchés.

Conséquences à long terme

  • Et la thyroïde
    Le Dr Christopher William du University of London Institute of Education croit qu’une quantité même minime de polluant peut avoir des conséquences néfastes sur la santé des enfants et des fœtus parce qu’elle a une incidence négative sur le fonctionnement de la thyroïde.

  • Et le quotient intellectuel
    Selon Dr. Philip Landrigan, expert en santé environnementale, les dommages causés par les pesticides sont difficiles à mesurer, mais ils sont particulièrement dangereux pour les enfants. Si à première vue, il ne semble pas y avoir de problème, lorsque les enfants passent des tests pour mesurer leur quotient intellectuel, les performances peuvent être inférieures de 5 à 10 points.

  • Et le comportement
    The Environmental Protection Agency's a banni un pesticide et restreint l’utilisation d’un second, utilisé pour la culture des fruits et des légumes, on soupçonne ces produits de causer des dommages au cerveau et au système nerveux. Les enfants étant les plus vulnérables. Des chercheurs ont établi un lien entre l’utilisation de ces pesticides et le comportement violent des jeunes. Le chercheur, Robert Hatherill, de l’Université de Californie, à Santa Barbara, dans un éditorial du Chicago Tribune croit que l’utilisation croissante de pesticides, combinée à une alimentation pauvre en fibres, mais riche en aliments transformés, pourraient être une des causes de l’accroissement de la violence chez les jeunes. Un mélange de traces de pesticides affecte la production hormonale de la thyroïde qui est associée avec de l’irritabilité, de l’agressivité et de l’hypersensibilité aux produits chimiques.

Comme nous venons de le constater, il est de plus en plus évident que la présence de pesticides ou d’autres produits toxiques dans notre environnement a des conséquences négatives à long terme sur la santé humaine. Le cerveau des petits enfants est particulièrement vulnérable. Il est temps de changer de mentalité. Et pourquoi pas commencer à la maison ? Est-il si important : d’avoir une pelouse impeccable, sans supposées mauvaises herbes ; de prévenir quelques piqûres de moustiques en vaporisant les enfants d’insecticide de la tête aux pieds, ou de sortir le gros arsenal chimique pour quelques petites fourmis dans l’armoire ?

L’utilisation des produits chimiques, qui est la solution facile, est rarement sans conséquences. Plus nous serons informés, plus nous serons conscients et exigeants envers les fabricants et les preneurs de décisions. Notre santé en dépend et l’avenir de nos enfants encore plus.

Une autre problématique pointe à l’horizon, celle des aliments modifiés génétiquement. Sera-t-elle aussi une bombe à retardement pour la santé de l’être humain ? Il est encore temps d’y voir, de gros monopoles financiers sont entrain de nous berner et malheureusement, économie s’oppose trop souvent avec qualité de vie.

Éditions Équilibre Naturel© Tous droits réservés.

Colette Dumais N.D www.dumaisnd.qc.ca


--------------------------------------------------------------------------------

[i] Alex Kirby, BBC News Environment Correspondent, Pesticides -- a hidden menace ? Friday, October 9, 1998







Recevez nos
info-santé :

Jalinis

C'est gratuit!






Déshydrateur Excalibur

Déshydrateur Excalibur
LA référence
depuis 40 ans!
[suite...]





Vos Jus Santé
Prêts en quelques minutes

Extracteur de Jus Green Star Elite

Green Star Elite






Épatez vos amis !

Vos invités voudront connaitre votre secret... mais pas besoin de leur dire que vous utilisez un Vitamix! [suite...]




Pourquoi manger des germina- tions et des pousses?
Pour garder un système immunitaire performant, pour perdre du poids, pour combattre les maladies inflammatoires, pour acquérir une vitalité sans pareil... [suite...]




Bienfaits des jus frais
Les jus frais sont indéniablement supérieurs aux jus du commerce, dont les ingrédients ont été traités et transformés, qui contiennent des additifs et qui en général ont été pasteurisés.... [suite...]




Déshydrateur Excalibur
Bouteille Filtre Puritii







LA référence depuis 40 ans!
[suite...]








 


 


Recharvez vos batteries avec le systeme PEMF Omnium

© aliv-e.com tous droits réservés 2017