aliv-e.com - une division de Jalinis


ACCUEIL
CONTACT
QUI SOMMES-NOUS?
SHOPPING
CONFIDENTIALITÉ

FRANÇAIS
ENGLISH


Choisis la vie!

        






 PROMOTIONS

- Canada
- Europe

 APPAREILS

A - Z

Déshydrateurs
Extracteurs de jus
Germoirs
VitaMix
Usagés

 LIVRES

Français
Anglais
 SUPPL�MENTS

AIM
BarleyMax
A - Z

 ï¿½DUCATION

Activités
Archives
Bien Vivre
Cellule Saine
Déshydratation
Famille Boutenko
Germination
Lectures suggérées

 PARTENAIRES

AIM International
Ateliers et cours
Les Éditions Jalinis


Valeur nutritive des aliments à la baisse?

Par Anne-Marie Roy
Diététiste-nutritionniste

Les miracles du pH
Nos fruits et nos légumes seraient-ils moins nutritifs qu'avant?

Je lisais dernièrement un article dans lequel on parlait d'un nutritionniste américain nommé Alex Jack, qui s'est amusé à comparer les tables américaines de valeur nutritive des années 1963 et 1975 avec celle d'aujourd'hui. À sa grande surprise, il a noté une baisse significative du contenu nutritif particulièrement dans les légumes (la baisse était moins marquée pour les fruits).

Depuis 1975, le brocoli a perdu 50% de son calcium, le cresson, 88% de son fer et le chou-fleur 40% de sa vitamine C.

Depuis 1963, le brocoli a perdu 50% de sa vitamine A, le piment rouge 30% de sa vitamine C, le chou-fleur, 50% de sa vitamine C, B1 et B2. Fait cocasse par contre la carotte contient plus de vitamine A; comment expliquer cela, on ne le sait pas encore.

Dans un article du journal Globe and Mail de juillet 2002, on donnait des chiffres un peu similaires; il notait la différence de valeur nutritive de 1951 à 1999. La pomme de terre aurait près de 60% moins de fer, la tomate 55% moins de calcium et l'oignon 55% moins de vitamine C.

On a donc des questions à se poser! Premièrement qu'en est-il des phyto-éléments aux pouvoirs antioxydants qui ne sont pas indiqués dans les tables comme par exemple le lycopène; ont-ils eux aussi disparus en partie avec l'avènement de l'agriculture industrielle?

Est-ce que les tables gouvernementales et les techniques utilisées en laboratoire sont suffisamment fiables pour sauter aux conclusions? Est-ce ce qui expliquerait entre autre l'augmentation des cancers qu'on nomme maintenant des maladies de carences en antioxydants?

Mais si tout cela est vrai, que devons nous faire? L'Académie National des Sciences ont pour leur part recommandé de " manger plus de légumes "; mais sachant que 70% des gens ne mangent pas les recommandations minimums actuelles de 5 portions de fruits et légumes, est-ce vraiment réaliste d'augmenter ces recommandations.

Certains spécialistes et les vendeurs de pilules diront plutôt «prenez des suppléments pour compenser»; mais selon moi, une pilule ne pourra jamais être équivalente à un bon légume offert par mère nature. Alors la solution la plus logique serait de revenir à une agriculture biologique.

L'agriculture est un sujet très chaud c'est temps-ci, on en parle sur toutes les tribunes. Les environnementalistes sont en faveur pour réduire la quantité des produits toxiques dans l'environnement. Les écologistes le sont aussi pour préserver la qualité de la terre et la biodiversité. Pour ce qui est des nutritionnistes, on commence à peine à entendre parler qu'il pourrait y avoir des avantages nutritionnels à manger biologique.

Il n'y a pas si longtemps, Dr Garrel responsable du département de nutrition de l'Université de Montréal concluait suite à une série d'émission sur la malbouffe à Radio-Canada que la valeur nutritive des aliments bio et conventionnels était semblable mais seulement la saveur différait. Mais M. Garrel, comment la saveur peut-être différente si la valeur nutritive est pareille?

Heureusement Virginia Worthington, une docteure en nutrition à l'Université John Hopkins, de Baltimore, a compilé les données des 50 dernières années d'études sur le sujet et a démontré clairement la supériorité nutritive des aliments biologiques sur les aliments conventionnels. Ils seraient donc plus riches en vitamines et minéraux (vit C, fer, magnésium, calcium, phosphore) et en oligo-éléments (iode, sélénium, molybdène, chrome…) et moins riches en nitrates et en métaux (aluminium, mercure, cadmium, plomb…).

On peut évidemment douter de ces informations mais lorsqu'on écoute les écologistes parler de la dégradation de la qualité des sols et de la destruction des microorganismes de la terre causée par l'utilisation intensive des pesticides et des engrais chimiques, les conclusions ne sont pas très difficiles à tirer.



Anne-Marie Roy est diététiste-nutritionniste, consultante, conférencière et rédactrice.

Courriel:annemarie_ecolo@hotmail.com
Tel.: 514.725.2229






Recevez nos
info-santé :

Jalinis

C'est gratuit!






Déshydrateur Excalibur

Déshydrateur Excalibur
LA référence
depuis 40 ans!
[suite...]





Vos Jus Santé
Prêts en quelques minutes

Extracteur de Jus Green Star Elite

Green Star Elite






Épatez vos amis !

Vos invités voudront connaitre votre secret... mais pas besoin de leur dire que vous utilisez un Vitamix! [suite...]




Pourquoi manger des germina- tions et des pousses?
Pour garder un système immunitaire performant, pour perdre du poids, pour combattre les maladies inflammatoires, pour acquérir une vitalité sans pareil... [suite...]




Bienfaits des jus frais
Les jus frais sont indéniablement supérieurs aux jus du commerce, dont les ingrédients ont été traités et transformés, qui contiennent des additifs et qui en général ont été pasteurisés.... [suite...]




Déshydrateur Excalibur
Bouteille Filtre Puritii







LA référence depuis 40 ans!
[suite...]








 


 


Recharvez vos batteries avec le systeme PEMF Omnium

© aliv-e.com tous droits réservés 2017